Par christophe - Publié dans : terminale
Vendredi 3 décembre 5 03 /12 /Déc 05:31

irlande banque mancheL'irlande connaît de très graves problèmes.


On peut appliquer la théorie des jeux et du passager clandestin pour mieux comprendre les enjeux de l'Union Européenne.

 

 

 

 

 

 

 

Fait n°1: l'Irlande a connu une croissance économique très forte dont j'avais sommairement parlé dans cet article: "vous prendrez bien un taxi mauve ?"

 

 

 

Fait n°2: ce sont les banques irlandaises qui ont connu une prospérité ces dernières années, on peut en avoir un aperçu à travers ces graphiques

 

taille banque irlande

 

La progression du poids des banques dans la richesse est particulièrement spectaculaire pour l'Irlande.

Voici une comparaison avec notre pays et nos voisins européens dans le graphique ci-dessous.

Remarquez que la France a tout de même connu une progression très sensible à partir de 2004 puisque les bilans des banques représentaient  environ 250 % du PIB cette année contre 450 % en 2010)

 

taille banque france allemagne

 

Fait n°3: la crise irlandaise est provoquée par une très forte hausse des défauts de paiements sur les crédits bancaires à la suite de placements immobiliers (en 3 ans, la part des prêts non performants est passée de 1 % des prêts à 11 % en 2010)

 

irlande prêt non performant

 

 

Ce qui va provoquer des réactions en chaine:


- les banques ne peuvent plus prêter et financer l'activité économique. Cette dernière chute et provoque une montée du chômage.


-  l'Etat irlandais est intervenu massivement, mais cela ne suffit pas étant donné la taille surdimensionnée des banques


- il faut donc faire appel à l'extérieur pour recapitaliser les banques irlandaises, et notamment l'Union Européenne.

 

 

 

Fait n°4: l'un des piliers de la réussite de l'économie  irlandaise est le dumping fiscal.

Voici le taux d'imposition sur les bénéfices des sociétés en 2010

taux légal d'imposition sur les bénéfices des sociétés

 

Le taux irlandais est presque trois supérieur à celui de la France, et en règle général, il est deux fois inférieur à celui des principaux pays européens.

L'Irlande a attiré beaucoup d'entreprises par ce biais....des entreprises qui ne sont donc pas venues dans les autres pays.

 

Commentaires:  


Bon alors, me direz-vous où est le problème ?

Quel est le lien avec la théorie des jeux ?


On peut analyser montrer que l'Irlande peut être tentée d'être un passager clandestin de l'Union Européenne: elle joue cavalier seul en pratiquant des taux d'imposition beaucoup plus bas pour attirer les entreprises, en laissant son système bancaire s'auto-réguler...


Mais comme elle ne peut pas sauver elle-même son système bancaire, elle compte sur la coopération des autres (l'Union Européenne) tout en ne voulant pas renoncer à sa stratégie initiale (puisque le taux d'imposition sur les bénéfices ne sera pas modifié).

 

Quelques précisions:

 

- il ne s'agit pas de laisser croire que l'Irlande ne supportera pas les coûts de cette stratégie. En effet, pour obtenir l'aide européenne, le gouvernement irlandais a présenté un plan de rigueur très conséquent.

Côté dépenses, elles seront réduites de 10mds avec  7mds d’économies sur les dépenses d’Etat (-2,8mds de dépenses sociales et -1,2mds de salaires publics) et 3mds en moins d’investissement alors que le salaire minimum, le 2ème plus généreux en Europe sera réduit à €7,65.

Côté recettes, l’impôt sur les revenus sera alourdi, la TVA sera augmentée de 21% à 23% d’ici 2014. Les irlandais vont donc souffrir...

 

- la question de l'Impôt sur les sociétés en Irlande est problématique dans la mesure où de grandes entreprises (HP, Google...) ont menacé de quitter l'Irlande si cet impôt était relevé, aggravant encore la situation économique du pays qui a besoin de retrouver de la croissance.

 

- d'autres pays sont aussi tentés d'avoir un comportement non-coopératif en raison d'une gouvernance européenne bancale. Les excédents commerciaux de l'Allemagne se sont aussi réalisés sur les autres pays européens (dont la France).

 

C'est moins les stratégies des pays que la gouvernance européenne qui est en cause: on a crée un bien collectif (l'Union Européenne, l'euro) mais pas assez d'incitations collecttives pour que chacun joue collectif...

 

ete_a_paris_telerama_n.jpg

 

 

- En attendant, face à cette situation, on comprend mieux les réactions des peuples qui savent ce que les mots rigueur, austérité signifient alors qu'ils ont le sentiment que "les coupables" ne sont pas "responsables" (càd les banques). Les populismes ont donc de beaux jours devant eux.


 

Pour aller plus loin:

 

- sur le site Télos, Irlande: pourquoi les marchés ne se calment pas

 

- sur SOS...SES, j'avais déjà que la situation irlandaise posait problème à travers ce graphique

 

- pour approfondir la théorie des jeux:

 

eber_dilemme.jpg

 

 


Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Fort intéressant comme d'habitude...

C'est quand même terrible de constater que les Pays d'Europe sont en compétition entre eux, alors même que tous leurs problèmes proviennent :
- des distorsions monétaires avec le dollar et le yuan,
- de la compétition à l'Internationale (notamment avec la Chine et l'Inde),
- de règles mondiales, financières et de libre-échange, destructrices de la valeur travail locale, ...
Bref, ce manque de cohésion et de cohérence doit certainement réjouir les Américains, les Chinois... et les banquiers...

Commentaire n°1 posté par Incognitototo le 03/12/2010 à 13h47

C'est vrai, il y a encore du travail à faire...il y a la fois des problèmes de court terme à gérer dans l'urgence (la spéculation ne s'est pas arrêtée), mais leurs solutions ne doivent pas porter atteinte au moyen terme (retrouver la croissance pour réduire les déficits). C'est un peu la quadrature du cercle...

Réponse de christophe le 04/12/2010 à 17h21

Bonsoir !

Fait n° 2 : c'est quoi cette double échelle ?

Merci.

Commentaire n°2 posté par Phil le 04/12/2010 à 17h46

Bonsoir Phil !

C'est finement observé: en effet, il y a une double échelle sur le graphique, elle devrait concerné l'Irlande (échelle de gauche). Mais j'ai vérifié sur le site de Natixis, la taille du bilan des banques en Irlande représente bien 600 % de leur PIB (et non pas 1100 %). Cette double échelle n'a donc pas lieu d'être.

Réponse de christophe le 04/12/2010 à 18h37

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-29. - THÉORÈME GOTIT. -   ÉNIGMES JEUX HASARD.

Commentaire n°3 posté par fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) le 02/04/2012 à 13h07

Bonjour monsieur, très intéressant votre article sur la théorie des jeux et son lien avec l'Irlande. Cependant je pense qu'il faut dvantage rentrer dans le sujet et que la taille des Banques n'est qu'une conséquence de la dérégulation qu'a proné l'Irlande. La taille des banques a certe connu une envolée mais n'ounlions pas que l'irlande dispose de peu de ressource contrairement a ces conconurrents/alliés européens. Le dilemmen du prisonnier est encore plus intéréssant si on interpréte le cas irlandais come la volonté des pays européens de voir sombrer l'Irlande. Je rappele que la France est à un niveau d'endettement monstrueux et que sans l'Espagne, le Portugal, la Grèce et l'Irlande c'est bien la France qui paierai l'addition. Un équilibre de Nash a été trouvé durant 20 ans avec le seteur bancaire Irlandais qui se dévéloppe et les pays europpéens qui ne se mêlaient rien. Cette équilibre a pris fin et l'entente est devenue purement instable. Voila qui résume bien le cas européen. Il n'existe pas d'équilibre de nash et chaque pays a intéret a tricher. L'Europe est un dilemme du prisonnier.

Commentaire n°4 posté par Ounes le 30/05/2012 à 12h51

Qui c'est ?...


 

blog-SOS.JPG


Un blog ... Pourquoi faire ?

- vous faire découvrir les S.E.S.
  (sciences économiques et sociales),

- partager mes découvertes sur le web 2.0.

- donner mes réflexions sur ma pratique d'enseignant





  Performancing Metrics

Bien dit !...

 
Collaboration-I-Print-C10065769.jpeg

 Abonnez-vous aux Flux RSS
en cliquant juste en dessous





Si tu veux changer le monde,

Sois le changement


Gandhi



kandinsky.comp8.jpg

Wassily Kandinsky
"Composition VIII"

Je n'ai pas de talents particuliers. 

Je suis juste passionnément curieux.

 


Albert Einstein


Pieter Brueghel

"La Tour de Babel"




" C'est vieux comme le monde, la nouveauté "
Jacques Prévert


Hebergement gratuit d image et photo

Alberto Giacometti

"Annette dans le studio"



 

blogasty BlogoMetrie 2.0 web stats

 
paperblog member

Présentation

W3C

  • Flux RSS des articles

Recherchez

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés